Le lac Powell a été crée en 1963 après la construction du barrage Glen Canyon sur le fleuve Colorado. Le 13 mars de cette même année, les 2 tunnels de dérivation du barrage ont été fermés, le lac a mis plus de 17 ans pour se remplir. Sur une distance de près de 300 km, le lac artificiel d’un bleu intense serpente l’artère principale et les multiples canyons de grès rouge. Avec presque 3 200 km de rivage, une vue du ciel permettrait de jouir de cette beauté spectaculaire créée par l’homme, formant comme une cartographie de vaisseaux sanguins. Aujourd’hui, cette structure insolite au milieu du désert, entre l’Utah et l’Arizona, est un terrain de jeux pour les Américains et les touristes du monde entier.

En coulisse, le lac Powell fournit en eau et en électricité les habitants de l’Utah, du Nouveau-Mexique, du Colorado, du Nevada, et de la Californie. Rien que ça ! Mais la sécheresse qui touche la région depuis plusieurs années pèse comme une épée de Damoclès sur ces millions d’habitants dépendants de cette importante source d’eau. Le lac a perdu plus de 40 % de ses capacités, la neige et les précipitations sont anormalement basses et le niveau d’eau a baissé de 30 mètres en quelques années. Un climat inquiétant derrière l’animation estivale d’une station balnéaire.

Lac Powell Glen Canyon Arizona Utah 01

Lac Powell Glen Canyon Arizona Utah 02

Lac Powell Glen Canyon Arizona Utah 03

Lac Powell Glen Canyon Arizona Utah 04

Lac Powell Glen Canyon Arizona Utah 05

Lac Powell Glen Canyon Arizona Utah 06

Lac Powell Glen Canyon Arizona Utah 07

Lac Powell Glen Canyon Arizona Utah 08

Lac Powell Glen Canyon Arizona Utah 09

Lac Powell Glen Canyon Arizona Utah 10

Lac Powell Glen Canyon Arizona Utah 11

Lac Powell Glen Canyon Arizona Utah 12

Lac Powell Glen Canyon Arizona Utah 13

Lac Powell Glen Canyon Arizona Utah 14

Lac Powell Glen Canyon Arizona Utah 15

Lac Powell Glen Canyon Arizona Utah 16

Lac Powell Glen Canyon Arizona Utah 17

Lac Powell Glen Canyon Arizona Utah 18

PHOTOS © AURELIA BOUSQUET